Infrastructure – Cameroon Telecommunications

Quatre (04) points d’atterrissement : SAIL, NCSCS, SAT3, WACS.

SAIL (South Atlantic Inter Link)

SAIL est un câble sous-marin (4×2 paires) qui relie le Cameroun (depuis la ville de Kribi) au Brésil (ville de Fortaleza) sur une longueur avoisinant 6 000 Km. Mis en service en septembre 2018 avec une capacité de 32 Tbps, il permet d’effectuer l’acheminement du trafic intercontinental entre les Amériques (nord et sud) et l’Afrique, voire un transit vers l’Europe et l’Asie, avec des gains de rapidité très performants.

NCSCS (Nigeria-Cameroon Submarine Cable System)

NCSCS est un câble sous-marin (4×2 paires) qui relie le Cameroun (depuis la ville de Kribi) au Nigéria (ville de Lagos) sur plus de 1 000 km par l’océan atlantique. Il a été mis en service le 25 janvier 2016 avec une capacité de 12.8 Gbps, assurant la continuité avec le câble sous-marin international main one à partir de Lagos.

SAT3 (South Atlantic Telecommunications cable N°3 south Africa East)

SAT3 est un câble sous-marin (2×2 paires) qui relie le Cameroun (depuis la ville de Douala) au Portugal (ville de Sessimbra) sur une longueur de près de 15 000 Km. C’est la toute première liaison intercontinentale par fibre optique mise en service au pays depuis le 18 février 2002. Sa capacité pour CAMTEL est de 88.4 Gbps.

WACS (West Africa Cable System)

WACS est une bretelle de câble sous-marin (4×2 paires) du consortium WACS qui atterrit au Cameroun (à Batoké dans la ville de Limbé). Il a été mis en service le 1er juillet 2015 et sa capacité pour CAMTEL est de 108.3 Gbps.

Datacenter

CAMTEL construit actuellement un Datacenter de type tiers 3 ultramoderne. Situé à Zamengoé, il disposera d’une infrastructure composée d’un réseau d’ordinateurs et d’un grand espace de stockage. Il permettra d’organiser, de traiter, de stocker de grandes quantités de données et les transmettre avec une haute disponibilité et un gain énergétique très efficace.

Backbone National

D’une longueur de plus de 12 000 Km de fibres optiques associées aux boucles métropolitaines, il couvre l’ensemble des 10 régions du pays, 52 sur 58 départements, 209 sur 360 Arrondissements et des points de raccordement avec tous les pays frontaliers. Le maillage progressif du réseau sur l’étendue du territoire national se poursuit par phases évolutives dans le cadre de projet d’extension. La migration progressive vers les technologies DWDM et cloud  IP/MPLS multiservices offrant une connectivité IP dans les 10 régions du Cameroun.

Autres Infrastructures

  • Plusieurs sites de transmission comprenant plus d’une centaine d’équipements de transmission optique : multiplexeur SDH et commutateurs WDM ;
  • Près de 600 sites d’Energie, secourus et/ou solarisés ;
  • Près d’une centaine de liaisons de Faisceaux Hertziens ;
  • Plusieurs pylônes : BTS, Node-B et Enode-B ;
  • Des centraux : EWSD, NGN, IMS ;
  • Trois (03) stations terriennes satellitaires : respectivement installés à Yaoundé (Zamengoé) dont un HUB VSAT, à Douala (Bépanda) et Garoua (Central) ;
WordPress Video Lightbox Plugin
WP-Backgrounds Lite by InoPlugs Web Design and Juwelier Schönmann 1010 Wien