Mot du Directeur Général

dg_camtel01

Aller au-delà des seuls services !

« Oser » fait partie des orientations impératives de la plus haute institution de la République du Cameroun. « Oser ». C’est-à-dire cesser d’être de simples admirateurs d’un monde qui n’en finit pas de changer.

Et même si on a reçu toutes les grâces d’être le Cameroun – l’Afrique en miniature, le contexte dans lequel le monde se meut exige que nous capitalisions nos privilèges, en pérennisions les bénéfices absolus. Le sursaut devient donc indispensable lorsque la détermination à participer à la dynamique envoutante d’un village planétaire, soumis à d’intenses mutations que dictent les Technologies de l’Information et la Communication, est réelle.

A la Cameroon Telecommunications, cette détermination existe. Avec l’ensemble de son staff, le Directeur Général s’ouvre au quotidien à toute opportunité qui permette à notre entreprise, donc, à notre pays, de se mettre en bonne voie sur les autoroutes de la communication. Définitivement.

Par ces temps de convulsion tous azimuts de l’équilibre de notre planète, les meilleures solutions indiquées pour le progrès et le développement de l’homme dans son environnement sont hélas, elles aussi, sujettes à des infiltrations qui en dénaturent assez souvent le bien fondé, diabolisant même les usages.

Au Cameroun aussi, le crime et la duperie ont gagné les espaces d’expression sur les communications électroniques. Banditisme organisé, fraude par Simbox, insécurité grandissante, les mots n’en finissent plus pour trouver chaque jour de nouveaux qui qualifient ces utilisations malveillantes des avantages pourtant nombreux des TIC.

En empruntant une figure dans l’air du temps, disons que chaque « quartier » du monde doit désormais assumer par son « comité de vigilance », la surveillance continue des entrées et des sorties, des pistes et des routes qui le desservent. Traduction : notre sécurité, les contenus de nos échanges, l’éducation de notre jeunesse, etc. dépendent de ce que nous partageons, ou, de ce qui nous est dit ou transmis à travers les différents canaux des TIC.

Or, la meilleure chose, c’est qu’on puisse posséder ces outils. On pourrait donc en assumer efficacement le contrôle, et ainsi se prémunir de tous les dangers, quelle qu’en soit la provenance. Et cela justifie à suffisance la proactivité dont Camtel a fait montre, en tant que bras séculier de l’Etat du Cameroun, à travers la convention avec les partenaires de Chine, pour poser un câble sous-marin entre le Brésil et le Cameroun.

En célébrant cette convention qui érige ce pays de l’Afrique Centrale, situé au fond du Golfe de Guinée, comme premier pays africain détenteur de câble sous-marin transcontinental, nous pensons à l’attention soutenue des pouvoirs publics, au premier rang desquels, le Président de la République lui-même, son Excellence Paul BIYA.

Sans cette attention, nos idées seraient restées sans lendemain. Nous pensons également à l’appui incommensurable de nos partenaires chinois. Avec China UNICOM, Camtel inaugure une autre ère appelée à aller, au-delà des seuls services à offrir.

…Et ce n’est pas fini !

David NKOTO EMANE

Directeur Général

Suivez nous sur nos réseaux sociaux