UN CÂBLE SOUS-MARIN POUR BOOSTER LE SECTEUR SANITAIRE AU CAMEROUN – Cameroon Telecommunications

Grâce au haut débit qu’il offrira, SAIL va positivement influencer les performances du système de santé camerounais.

 

Si le tourisme, les transports ou le secteur du bâtiment et des travaux publics connaissent des mutations impressionnantes grâce aux infrastructures télécoms, le domaine de la santé n’est pas en reste. Du stockage des informations, à la téléformation en passant par la téléconsultation jusqu’à la télésurveillance, il y’a beaucoup à gagner.

 

En effet, les capacités supplémentaires qui seront offertes par le Projet SAIL permettront notamment aux centres de santé de bénéficier, via un data center, d’un large espace de stockage de données et d’informations relatives à chaque patient. Il sera par conséquent possible d’envisager la mise en place de dossiers médicaux informatisés pour le suivi des malades.

 

On pourra ainsi véritablement parler d’E-santé au Cameroun et explorer la télémédecine, définie comme l’acte médical qui utilise la vidéo interactive, l’audio, et d’autres appareils de technologie performants. SAIL va par ailleurs permettre de développer les services de télésurveillance des malades dans les centres de santé, les laboratoires médicaux, ou même chez des particuliers. Sans oublier la téléconsultation et la télé chirurgie déjà explorées aux Etats Unis. Pour les étudiants en médecine, la téléformation médicale sera une aubaine à saisir.

 

Globalement, SAIL va pallier aux problèmes que rencontrent au quotidien les hôpitaux du Cameroun ; c’est un levier qui va redynamiser la santé publique.

WordPress Video Lightbox Plugin
WP-Backgrounds Lite by InoPlugs Web Design and Juwelier Schönmann 1010 Wien